Nouveau

Bonnes nouvelles (en vrac) !

Ça faisait longtemps que je n’avais pas eu une série de bonnes nouvelles à la suite les unes après les autres — habituellement c’est plutôt le contraire, chaque bonne nouvelle est suivie de trois ou quatre mauvaises…

D’abord la plus importante : je vais ENFIN déménager ! Ça ne fait que depuis mi-2011 que j’en parle… et chaque année je repoussais le moment pour différentes raisons, la plupart mauvaises. Mais cette fois ça y est, je quitte mon taudis ma chambre d’étudiant pour déménager dans un 3 1/2 (pour les Français : 3 pièces, une salle de bain) étonnamment grand pour le prix qu’on m’en demande. Évidemment, c’est un vieux logement dans un quartier euh… disons moyennement recommandable en Basse-Ville (qui était autrefois le quartier ouvrier "pauvre" de Québec et n’est pas beaucoup plus riche aujourd’hui même si un tantinet "assaini" — je hais ces termes, pas vous ?), ceci expliquant cela.

Cependant c’est grand, c’est lumineux (fenêtres au nord et au sud) et c’est franchement charmant — la porte d’entrée est située au fond d’une cour intérieure à laquelle on accède en passant sous une arche à l’ancienne et on doit grimper un escalier casse-cou pour parvenir à mon appart au deuxième (déménager risque d’être rock’n’roll, mais on verra ça en juillet). Les chats sont "tolérés" dans le bail, ce qui signifie que tout animal tranquille (hamster, rat, furet, lapin, etc.) sera également accepté à condition que les voisins ne se plaignent pas. J’ai un énorme balcon arrière, ils ont ajouté dans mon bail qu’ils comptent refaire les planchers de la cuisine et de la salle de bain, le locataire actuel a parlé de me vendre ses électroménagers à pas cher…

Bref je suis vraiment contente ! Grosso modo, avec un bémol sur les proportions (je n’ai vu l’appart qu’une fois pendant 15 minutes), ça ressemble à ça :

appart2Avec quelques images de meubles pour que ce soit plus facile d’évaluer l’espace que j’aurai (et aussi parce que jusqu’ici, c’est quasiment les seuls dont je sais qu’ils seront placés comme ça XD sauf peut-être le lit, mais le reste est encastré/indéplaçable). ^^

Z’avez envie de m’aider à trouver où placer un spot thé ? :)

Deuxième excellente nouvelle : j’ai gagné la première place du concours design d’emballage de galettes de thé organisé annuellement par Yunnan Sourcing !!! Mon dessin se retrouvera sur les galettes des sheng de printemps et j’ai également reçu un bon de 250$ sur les produits vendus par la compagnie.

Attendez-moi un instant, le temps que je remboîte la mâchoire et que je récupère les yeux qui ont roulé sous la table.

Sérieusement, je savais que j’avais une bonne chance de remporter un truc (Scott m’avait dit que je me plaçais dans les 4 premiers il y a quelques semaines), mais woah je visais la quatrième place moi ! Quelle belle surprise. ^^

Troisièmement, j’ai depuis peu une nouvelle pensionnaire. :)

zhuni&zisha

Elle est en bonne compagnie, non ? :)

Et finalement… L’une des conditions à remplir afin que mon suivi psy se poursuive, c’est d’offrir un minimum de 12 heures d’activité productive — élever un enfant, faire du bénévolat, travailler, etc. Travailler est pour moi impossible dans l’immédiat, je devais donc me rabattre sur le bénévolat. Le problème ? La même chose qui m’empêche de travailler : une phobie sociale paralysante. Après avoir cherché pendant six mois ce que j’allais bien pouvoir faire et m’être quasiment résignée à devoir mettre en pause mon suivi jusqu’à ce que je trouve quelque chose, j’ai enfin découvert la solution idéale — faire du bénévolat dans un refuge pour animaux. J’ai même trouvé celui dans lequel j’aimerais travailler.

Les animaux ont l’avantage de ne pas me mettre une pression insoutenable, c’est donc un excellent entre-deux pour me permettre de me réhabituer à un contact social "IRL" (dont je suis quasiment complètement privée depuis quatre ans). Nettoyer des cages, nourrir des bêtes, promener des chiens, ça ne demande pas d’être en contact avec le public comme si j’allais aider dans un centre pour femmes par exemple (qui peut être très intéressant, mais qui est au-delà de mes forces actuelles) tout en étant demandant sur beaucoup de points que j’ai besoin de travailler pendant mon suivi (stabilité émotionnelle/affective/relationnelle, sens des responsabilités, auto-encadrement, etc.).

Comme je n’aurai probablement pas assez de sous pour me permettre d’avoir un animal à moi, je pense également m’offrir comme famille d’accueil pour les animaux qui ont besoin de récupérer après une opération, qui ont besoin d’être sociabilisés et ceux pour lesquels il n’y a simplement pas assez de cages au refuge. J’ai le temps, j’aurai l’espace et comme les animaux en familles d’accueil sont toujours mis à l’adoption, ça me forcera à ne pas (trop) me laisser aller quand je suis seule à la maison. Après tout, je pourrais recevoir la visite d’une personne intéressée à adopter l’animal que j’ai chez moi n’importe quand…

Bref, plein de bonnes nouvelles, certaines prenant le pas sur d’autres car concernant mon mode de vie et pas uniquement mes loisirs, mais elles sont toutes excellentes et honnêtement, ça me fait un bien fou après les derniers mois très durs — j’ai l’impression de me remettre à respirer après avoir passé trop de temps sous l’eau.

Maintenant, reste plus qu’à faire le ménage en attendant impatiemment juillet… ^^

Late Night Tea

J’ai un problème avec le puerh shu.

Ou peut-être que je devrais plutôt commencer de la manière plus traditionnelle :

Bonjour, je m’appelle Leaf et j’ai un problème avec le puerh shu.
- Bonjour Leaaaaf !

Jusqu’à il y a quelques mois, j’appréciais le shu. Pas mon type de thé préféré, mais je sais que je le buvais avec plaisir quand l’envie m’en prenait. J’ai passé un été complet à siroter du Shu Ya en GPS* chez l’amie Zaza en 2011, j’ai acheté de façon compulsive une DaYi Rouge à Olivier et 10 briques de Cha Tou (enfin 5, mais les gens qui devaient récupérer les 5 autres ne les ont jamais prises) à l’hiver 2011-2012. Il y a quelques mois encore, je dégustais avec plaisir, yeux fermés, un échantillon offert un peu à l’improviste par Lionel après la distribution d’échantillons en mémoire de Philippe.

Et puis brusquement je me suis mise à avoir la nausée à la pensée de boire du shu. L’odeur me soulève le coeur. Parfois je me dis c’est pas possible quoi, je vais bien finir par le ré-apprécier — et quand je me sens brave je vais même jusqu’à m’en préparer une infusion et à en boire une gorgée. Rien à faire — mon corps le rejette. À plusieurs reprises. Depuis au moins quatre mois.

Là pour le coup, je n’ai pas d’explication. J’ai tout testé — des thés que j’ai bu sans souci par le passé, des nouveaux achetés quand je me suis dit que c’était peut-être mon stockage qui était en cause, des vieux, des jeunes, en théières, en gaiwans, rincés une fois, deux fois, pendant quelques secondes, pendant une bonne minute… J’en ai refilé à droite et à gauche en demandant si c’était ma faute ou celle du thé — semble bien que c’est ma faute puisque mes échantillons de Cha Tou ont fait quelques heureux.

Ce soir encore j’ai tenté le coup, cette fois avec une acquisition récente — résultat j’ai l’œsophage serré comme si je venais de manger des ananas frais (auxquels je fais une intolérance alimentaire), l’impression d’avoir du sable dans le fond de la gorge et une vague nausée qui refuse de partir.

Joie.

Je commence à me demander si je ne ferais pas mieux de jeter l’éponge et de distribuer mes shu à qui veut bien les prendre. Y’a quelqu’un à qui quelque chose du genre est déjà arrivé ? Avec du thé ou autre chose, hein, je ne suis pas regardante…

(En attendant je vais aller siroter un petit sencha, ça me changera.)

* GPS = GrandPa Style bien sûr, infusion en continu dans un bol.

200 ml is awkward

Too much for one, not enough for two — 200 ml is the most awkward teapot capacity ever.

kintsugi5

Je suis de retour — le plan de la semaine est de répondre aux nombreux mails que j’ai reçu pendant les trois derniers mois. Pardon d’avoir tardé, avec les circonstances familiales récentes, communiquer a été prodigieusement difficile…

… autrement dit faut pas le prendre personnel, c’est un défaut de caractère. :/ Désolée !

Mon grand-père est vivant.

Non non, je ne veux pas parler de religion. Mon grand-père était très croyant, toujours accompagné de sa Foi qui lui apportait paix et joie. Mais sa Foi et la mienne ne sont pas exactement les mêmes et la vôtre est probablement différente aussi.

Mon grand-père est vivant.

Il est vivant dans les montagnes qu’il aimait tant, et les lacs, et les rivières.

Il est vivant sur la route et dans chaque trajet de voiture qui parcourt les forêts et les petits villages pittoresques, dans les longues ballades d’après-midi.

Il est vivant chaque fois que le soleil se lève et se couche en colorant le ciel, chaque fois qu’il échappe aux nuages et éclaire le monde.

Il est vivant dans les brises rafraîchissantes des jours d’été et dans le crépitement du feu de bois l’hiver, dans les couleurs des feuilles d’automne et surtout, surtout, dans chaque goutte de sirop d’érable au printemps.

Il est vivant dans chaque bon repas, dans le travail minutieux et bien fait, dans les beaux mots de la langue française et dans les faits de la vie, racontés en exagérant parfois un peu.

On dira qu’il a gagné la vie éternelle au ciel, mais en ce qui me concerne, il a surtout gagné l’éternité terrestre — il est vivant dans tous nos souvenirs de lui, autant dans ceux qui sont extraordinaires que dans ceux du quotidien.

Et il le demeurera tant qu’il y aura quelqu’un pour sourire en pensant à lui.

————————————————————————

À Montréal, le jeudi 6 février 2014 est décédé, à l’âge de 86 ans, ROLLAND PELLERIN époux de Thérèse Major. Outre son épouse il laisse dans le deuil ses deux filles Christine et Myriam (Marie-Claude), ses petits-enfants Sara, Willliam, John, Karine (Mathieu) et Élyse, son arrière petite-fille Emma, ses frères et soeurs , beaux-frères et belles- soeurs ainsi qu’autres parents et amis.

La famille vous accueillera au Complexe funéraire Magnus Poirier situé au 6825, rue Sherbrooke Est à Montréal, le vendredi 14 février 2014 de 14h à 17h et de 19h à 21h30 et le samedi dès 9h. Les funérailles seront célébrées ce même jour à 10h en la chapelle du complexe.

Teaporn (prise, euh…)

Tetsuaki Nakao, Spring Galaxy (merci David !).

IMG_9694

IMG_9695

IMG_9698

IMG_9699

IMG_9701

Photos non-retouchées, donc vous excuserez la lumière de m****… ^^

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.